A quel âge subit-on le plus nos cuites ?

A quel âge subit-on le plus nos cuites ?

Qui n’a jamais dit « A 20 ans, je pouvais directement repartir à l’apéro le lendemain d’une cuite » ? Si c’est connu qu’on s’améliore avec le temps, beaucoup regrettent de ne plus avoir cet âge pour ne plus passer ses dimanches dans le brouillard, après une soirée trop arrosée.

Pas besoin d’étude scientifique pour se rendre compte que plus on vieillit, plus on subit nos soirées arrosées. Avec le temps, rien que d’imaginer une nourriture trop grasse, de fumer, ou de boire une bière, peut vous donner la nausée.

Mais il y a une date limite à cette descente infernale. Des chercheurs anglais ont déterminé à quel âge on avait nos pires gueules de bois. Le numéro gagnant est… 29 ans. C’est à 29 ans qu’on subit le plus les effets de l’alcool. Les chercheurs ont même fait une moyenne. Il faudrait attendre 10h et 24 minutes pour voir les premiers effets de l’alcool se dissiper.

L’étude ne dit pas ce qui se passe après 30 ans. Soit l’état de nos gueules de bois stagnent, soit l’année des 29 ans est tellement difficile qu’elle vous dégoute de picoler. En attendant, je vais relire nos conseils anti-gueule de bois, pour me préparer à la terrible année de mes 29 ans.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Kevin Brun
Fais peter les commentaires !