Une consigne impérative pour ceux qui veulent exploiter un débit de boisson

Lorsqu’on projette d’ouvrir un restaurant, une discothèque, une chambre d’hôte ou un bar pour commercialiser des boissons alcoolisées, il est impératif que le propriétaire soit en possession d’une licence. En effet, cette dernière est une autorisation officielle permettant à l’exploitant d’exercer son activité de façon réglementée, et ce, dans le but de le protéger si des problèmes surviennent.

Il faut préciser que la licence s’obtient à l’occasion d’une formation proposée par un organisme agréé par le Ministère de l’Intérieur. À l’issue de cette formation, l’intéressé pourra avoir un Permis d’exploitation des débits de boissons à consommer sur place ou à emporter.

L’importance du stage pour l’exploitation du débit de boissons

Une consigne impérative pour ceux qui veulent exploiter un débit de boisson

Bm Formaction fait partie des divers organismes reconnus pour dispenser la formation au Permis d’exploitation des boissons alcoolisées. Il comprend divers professionnels qui maîtrisent parfaitement l’étendue de la loi concernant ce type d’activité notamment d’anciens restaurateurs, des avocats, juristes et bien d’autres encore. En réalité, ce stage est dédié aux gérants ou cogérants d’une entreprise en nom collectif, auto entrepreneurs, dirigeants d’une société en nom propre ou entreprise individuelle, propriétaires d’une licence 4 souhaitant la faire louer ou encore un directeur d’une société anonyme ou par action simplifiée.

La formation met en exergue un ensemble de connaissances pratiques et théoriques nécessaires pour acquérir les techniques favorables pour exercer ce genre de métier. On peut aussi y trouver des conseils personnalisés et des outils de base pour bien mettre en route l’activité. Il est important de préciser que si le restaurateur n’est pas en possession de la licence de débit de boissons alcoolisées pendant l’exercice de sa profession, il est considéré comme en marge de la loi et se voit contraint à des sanctions.

Les sujets du stage concernent l’hygiène alimentaire, l’explication du domaine juridique de l’exploitation, le code de la santé publique, les horaires d’ouverture, la lutte contre le bruit, la lutte contre l’alcoolisme et le tabagisme, etc. Le stage permet en fait de faire connaître à l’exploitant ses droits et obligations ainsi que les risques qu’il peut encourir face à l’utilisation des boissons alcoolisées.

Les autres points à savoir sur la licence

Il faut rappeler que la licence ne s’obtient qu’à partir de la formation précitée  et elle est d’une durée de validité de 10 ans. À l’échéance, le propriétaire devra encore assister à une nouvelle formation pour rafraîchir ses connaissances. Sachez aussi que la formation est de 2,5 jours pour les nouveaux exploitants et une journée pour ceux qui ont pratiqué l’activité au bout de ces 10 années.

À la fin de la formation, le candidat obtient une attestation à la licence, ensuite, il devra faire une déclaration préalable auprès de la Mairie concernant l’ouverture, la mutation ou la translation du restaurant ou du bar. Pour collecter plus d’informations sur ces divers points, il serait mieux de faire un petit saut sur le site Bmformaction.fr.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Fais peter les commentaires !