Whisky, Blended, Pure Malt, Scotch : quelles différences ?

Pour les profanes, le whisky est un alcool joliment ambré consommé de préférence par les Anglo-Saxons. Ceux qui associent le mot « scotch » à « whisky » savent que cet alcool n’est pas sans rapport avec l’Écosse. Les amateurs et consommateurs savent aussi que tous les whiskies ne coûtent pas le même prix et que ces différences de tarifs ont à voir avec la composition, le pays d’origine, l’âge, etc.
Mais concrètement, qu’est-ce qui différencie une bouteille de whisky d’une autre bouteille ?

Les céréales qui font les whiskies

Si, d’où qu’il vienne, le vin est élaboré à partir de raisin, le whisky l’est à partir de céréales. Pour simplifier, on peut dire en effet que le whisky est le résultat de la distillation de céréales, parfois maltées, parfois non maltées.

Whisky, Blended, Pure Malt, Scotch : quelles différences ?

Que signifie « malté » ?

Cet adjectif vient de « malt », nom donné à une céréale germée, l’orge en général.
Le maltage consiste en trois étapes :

  • le trempage
  • la germination
  • et le séchage? dont l’objectif est la transformation de céréales en alcool

De quelles céréales s’agit-il ?

Chacun faisant avec ce qu’il a « sous la main », cela varie d’un pays à l’autre.

Les Écossais préparent ainsi leur nectar à partir de l’orge, tandis que les Américains « travaillent » le maïs pour l’essentiel, mais aussi le seigle ou le blé qui ne sont pas épargnés.

Quant aux Irlandais, ils utilisent l’orge comme les Écossais, mais sans l’étape du maltage.

Blended, grain, pure ou single whisky ?

Whisky, Blended, Pure Malt, Scotch : quelles différences ? #2

Une autre différence importante entre les whiskies est leur composition.
Il existe en effet quatre familles principales :

  • single malt
  • pure malt
  • whisky de grain
  • et blended

Le « single malt whisky » peut être considéré comme le plus simple et le plus pur, dans la mesure où il n’est composé que d’orge maltée issue d’une seule et même distillerie.

Le « pure malt » est lui aussi constitué seulement d’orge maltée, mais fournie par plusieurs distilleries.

Le whisky de grains est pour sa part produit à partir de diverses céréales (blé, maïs, avoine, seigle) et n’est distillé qu’une seule fois. Relativement insipide, il est surtout utilisé dans l’assemblage.

Quant au blended whisky, il est le résultat de l’assemblage de plusieurs whiskies de malt et de grain. Plus rapide et moins coûteux à élaborer, il est de très loin le plus consommé dans le monde aujourd’hui.

Les whiskies d’Écosse et d’Irlande…

L’Écosse et l’Irlande revendiquent l’une et l’autre « l’invention » du whisky pour la première, et du whiskey pour la seconde. Un doute subsiste…

Whisky, Blended, Pure Malt, Scotch : quelles différences ? #3

Ce qui est certain en revanche, c’est que ce sont les Écossais qui créent le premier blended whisky. Ce faisant, ils portent un coup très dur à leurs rivaux irlandais qui, eux, refusent d’opérer ce genre de mélanges.

L’Écosse est aujourd’hui le premier fabricant mondial de whiskies, de blended comme de single malt. Le nombre important de ses distilleries et la variété de ses terroirs apportent une très grande richesse à ses whiskies. À cet égard, d’aucuns rapprochent d’ailleurs le Scotch whisky du vin français.

Les Irlandais continuent de se distinguer des Écossais en proposant des whiskeys fabriqués à partir d’orge non maltée, séchée et distillée trois fois dans d’immenses alambics. Un procédé qui confère aux whiskeys irlandais un moelleux et un fruité très caractéristiques.

… et ceux des États-Unis et du Japon : Bourbon, Whiskey, etc.

Les États-Unis se distinguent par l’utilisation qu’ils font du maïs, du seigle et du blé. Ainsi, le fameux bourbon du Kentucky est-il composé en majorité de maïs, ce qui explique notamment qu’il soit plus sucré.

Autre spécialité américaine, le whiskey — et non le whisky — du Tennessee diffère du bourbon par son goût plus sec et délicatement fumé, qu’il doit au filtrage au charbon d’érable pratiqué lors de sa fabrication.

Whisky, Blended, Pure Malt, Scotch : quelles différences ? #4

C’est également outre-Atlantique qu’est produit le rye, un whiskey à base de seigle.

Dernier grand producteur de whisky, le Japon s’est imposé en quelques dizaines d’années seulement. Après s’être d’abord inspirés des pratiques et traditions écossaises, les Japonais cultivent désormais leurs propres particularités. Des particularités qui valent à leur production une excellente réputation internationale. Un chemin qu’aimeraient sans doute bien imiter les producteurs français, dont la montée en puissance est certes discrète, mais régulière.

Les ingrédients, l’assemblage ou la « pureté » et le pays d’origine constituent donc les principaux signes distinctifs entre les whiskies. Il y aussi le millésime, la distillerie, le terroir, etc. Mais c’est une autre histoire…

Epargne : faut-il investir dans le Whisky, le Whiskey, le Scotch ou le Bourbon ?

Il n’est pas vraiment ici question de goût, mais plutôt de noblesse de la boisson. Comme vous l’avez compris, les connaisseurs ne sont généralement pas amateurs de Whiskey de Bourbon ou de Scotch, considérés (à tort ou à raison) comme des sous-produits dérivés du Whisky.

Quand au Whisky « original », vous aurez deviné que seul le Whisky single malt a les faveurs des collectionneurs. Par conséquent, si vous souhaitez acquérir des bouteilles en vue de faire un investissement ne faites pas l’erreur d’acheter un Whisky Blended.

Enfin si vous avez le moindre doute, faites appels aux experts d’ Epargne Whisky qui sauront vous guider vers les bouteilles les plus prometteuses en terme d’épargne.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Fais peter les commentaires !