Un accessoire indispensable : le limonadier sommelier

« Limonadier sommelier » ? Cela ne vous parle pas, et vous vous imaginez peut-être quelque appareil électroménager de restaurant ? Que nenni ! Il s’agit d’un indispensable pour tout œnologue en herbe ou autre amateur de bons vins : cet ouvre-bouteille de professionnel détrônera à tout jamais votre vieux tire-bouchon. Le limonadier professionnel Peugeot, également adapté aux particuliers soucieux d’être bien équipés, est à ce dernier ce que l’armagnac millésimé est au pousse-café…

Les usages du limonadier sommelier

Un limonadier professionnel est avant tout un ouvre-bouteille. Il en existe évidemment différents modèles, tous plus élégants que les autres, pour que chaque acquéreur puisse y trouver son compte. Le premier objet du limonadier, puisqu’il s’adresse prioritairement aux sommeliers, est sans surprise d’ouvrir des bouteilles de vin.

Une partie « décapsuleur » permet de décapiter la marianne des bouteilles de vin de façon propre, nette et précise. Pour cela, elle est infiniment plus efficace que le tire-bouchon en lui-même qui laisse de vilaines dents sur les rebords, ou bien que les petites lames façon couteau suisse ayant trop souvent (et trop rapidement) tendance à s’émousser et à ne couper que difficilement.

Vient ensuite l’art des arts : percer en deux temps, trois mouvements le bouchon en liège, puis s’aider du levier du limonadier pour l’extraire en un tour de main, sans trop de fatigue. La précision, la rapidité et l’élégance viennent avec l’expérience : « c’est en forgeant que l’on devient forgeron », scande un adage bien célèbre. Ne pas hésiter est souvent la clef de la réussite pour ne pas briser le bouchon ou faire tout de travers.

Le limonadier sommelier, étant donné qu’il est pliant, prend fort peu de place. Il est très facile à emporter n’importe où, pour un pique-nique par exemple ou à l’occasion d’un repas tiré du sac. On peut le glisser sans incommodité dans sa poche ou bien dans un sac, une glacière, un panier… La seule difficulté est de ne pas l’oublier au départ : il serait dommage de sortir une bonne bouteille de vin sans outil adéquat pour l’ouvrir le moment venu !

Autre élément non négligeable : on aurait tort de ne pas tenir en bonne estime le caractère esthétique de l’ouvre-bouteille limonadier. À l’instar des porte-clefs les plus élégants, le limonadier est somme toute un accessoire chic qui fera son effet sur invités et convives. C’est un objet indispensable pour quiconque tient à la bonne chère et aime à solenniser les occasions gastronomiques. Dans un restaurant de qualité, en effet, on n’imaginerait jamais un sommelier apporter un magnum qu’il ouvrirait avec un tire-bouchon simple – vous savez, celui qui n’a même pas de levier ! Ni même avec l’ouvre-bouteille à deux bras très – trop ? – courant chez les particuliers…

Évidemment, malgré toutes ces qualités et nécessités, le limonadier professionnel ne se suffit pas à lui-même. Un outil reste un outil : il n’a de légitimité que pour le service qu’il rend et l’utilité qu’il revêt. Sans surprise, il perdra en intérêt en l’absence de bouteilles… Mais, plus globalement, le détenteur d’un limonadier sommelier se doit de posséder tout un attirail qui soit de la même veine : élégance, gamme professionnel, caractère pratique.

Ainsi, dans le cas d’un pique-nique, serviettes, nappe, panier, verres, couverts, etc., se devront d’être au diapason avec un ouvre-bouteille professionnel, pour qu’aucun élément impromptu ne viennent détruire le charme du tableau. Un petit exemple concret : ouvrir de la piquette avec un limonadier sommelier serait une gageure, de même que servir un breuvage dans de vilains gobelets en plastique qui gâcheront à coup sûr la dégustation du meilleur des grands crus…

Avis aux amateurs ! L’élégance ne s’invente pas, elle s’acquiert simplement à l’aide des accessoires qui ont fait et continueront de faire leurs preuves.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Fais peter les commentaires !