B4RM4N : le shaker connecté pour réussir vos cocktails

J’ai eu le plaisir de croiser cette semaine Raphael Terrier qui m’a parlé de son dernier projet B4RM4N, un shaker connecté qui permet de réussir ses cocktails à tous les coups même si on est bourré n’est pas très doué.
Ce projet Kickstarter a forcément piqué ma curiosité, et Raphael a bien voulu se prêter au jeu de l’interview autour d’un cocktail évidemment !

Si tu devais pitcher B4RM4N en une phrase ?

B4RM4N est un shaker connecté et une appli iOS/Android qui permet à n’importe qui de réussir des cocktails parfaits, à tous les coups.

Comment t’es venue cette idée?

Avec mon associée Charlotte (qui est également ma femme), on a créé il y a 3 ans notre agence de développement d’applications mobiles.
On a eu l’occasion de travailler sur des applis d’objets connectés pour nos clients.
Ça nous a donné envie de nous lancer sur un projet à la fois plus personnel et global : hardware et software.

Mais pourquoi les cocktails ?

Simplement parce qu’on adore ça tous les deux !
En règle générale, c’est Charlotte qui les préparait. Pour ma part, je ne savais pas trop comment m’y prendre et j’avais peur de préparer un cocktail abominable…
C’est de là qu’est venue l’idée : démystifier la préparation de cocktails, la rendre facile, accessible et amusante pour que tout le monde puisse en profiter.

Concrètement : comment ça marche ?

On a voulu rendre la préparation de cocktails la plus simple possible.
Vous lancez l’application qui va se connecter en bluetooth au shaker. Vous choisissez alors le cocktail que vous souhaitez réaliser en indiquant pour combien de personnes.
Vous serez ensuite guidés par à pas sur les ingrédients à verser dans le shaker, et les actions à effectuer (remuer, attendre, etc.).
La quantité versée d’un ingrédient s’affiche sur l’écran de votre smartphone, tandis que les diodes sur le bord du shaker vous donnent une indication visuelle supplémentaire.

Impossible de rater votre cocktail dans ces conditions !

Tu t’es inspiré de quoi coté design ?

En travaillant sur ce projet, j’avais en tête le casque de Thomas Bangalter des Daft Punk : un mélange de chrome et de Led colorés, un coté disco et futuriste à la fois.

Retour à l’objet : vous n’avez pas peur d’être noyé dans un marché déjà très fourni des objets connectés ?

C’est vrai qu’il y a déjà beaucoup de monde, et de gros acteurs, donc on a décidé de prendre un angle d’attaque un peu différent.
La plupart des objets connectés surfent sur le Quantified Self : traquer, mesurer, analyser pour essayer de changer ses habitudes de vie.

C’est très intéressant, mais aussi assez … culpabilisant !
Tu m’étonnes, je crois que comptabiliser le nombre de cocktails que je bois par mois, euh…

Nous avons choisi de nous concentrer sur le fun, d’apporter de la valeur ajoutée avec les objets connectés mais sans se prendre trop au sérieux.
Notre projet ne révolutionnera pas le monde, mais peut-être les soirées de quelques-uns et c’est déjà pas mal !

Pourquoi avoir choisi Kickstarter et pas une plateforme française ?

Pour ce genre de projet hardware, le crowdfunding est devenu la voie naturelle. Ça permet de valider le marché et de financer une première série de production.
Aller voir des investisseurs directement avec notre prototype ne nous a même pas traversé l’esprit !

On sait que c’est une aventure bien trop risquée pour eux s’ils n’ont pas un minimum de garanties préalables. Finalement le choix du crowdfunding s’impose de lui-même et la sélection de la plateforme devient alors stratégique. Celle qui a la plus large audience et les projets les plus financés reste Kickstarter. On a donc opté pour celle-ci.

La question qui fâche : combien ça coûte ?

Le Shaker est disponible sur kickstarter à partir de $119 (114€ avec TVA) pour les premières précommandes, ensuite le tarif “normal” est $149 (soit 143€ avec la TVA).

Que peut-on vous souhaiter ?

Qu’un maximum de personnes soutienne notre projet sur Kickstarter !
Retrouvez le projet de shaker connecté B4RM4N sur Kickstarter

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Fais peter les commentaires !