Test de la D-Vine, la machine Nespresso du vin

Test de la D-Vine, la machine Nespresso du vin

Aujourd’hui, on va vous présenter une machine qui, dans le futur, équipera peut être tous nos salons : la D-Vine, une machine qui permet de servir le vin au verre.
Communément qualifiée de machine Nespresso du vin, elle nous a intrigués et nous sommes partis à sa rencontre.

N’imaginez pas du vin lyophilisé

Test de la D-Vine, la machine Nespresso du vin

Forcément, quand on parle d’une machine Nespresso du vin, on s’imagine des capsules avec du vin lyophilisé, qu’on rentre dans une machine qui transforme le tout en verre de vin.

Mais ce n’est pas du tout le concept de la D-Vine. Même si cette appellation est intrigante, elle ne résume pas du tout le concept. Au lieu d’avoir des capsules de vin, nous avons des flacons en verre de 10 cl. Complètement hermétiques, il est possible de les conserver trois ans, sans altérations ni bonifications du vin.

La D-vine ne s’adresse donc pas aux amateurs de vieilles bouteilles, le vin le plus vieux qu’on ait trouvé sur la carte étant un pinot noir de 2008.
Une carte qui est d’ailleurs assez large, permettant de proposer une référence pour chaque type de vin français (pour le moment).

Test de la D-Vine , la machine Nespresso du vin

La bouteille c’est ringard

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=SWX1tVh4yto]

Une fois votre flacon choisi, vous l’insérer dans la machine qui va vous servir votre verre. Vous ne vous priverez plus de votre petit verre du soir, uniquement parce que vous ne voulez pas acheter une bouteille entière.

Mais le gros avantage de la D-Vine, c’est qu’elle s’auto-nettoie. Entre deux verres, elle purge sa canalisation avec de l’eau (cycle de rinçage de 30s), afin de supprimer le moindre élément qui pourrait altérer le verre suivant. C’est là que la machine est vraiment pratique. Vous voulez boire du rouge et vos amis veulent plutôt boire du blanc. Fini les concessions ! Vous pouvez vous servir votre verre de vin rouge et eux de blanc, sans qu’il n’y est le moindre résidu qui gêne la dégustation de l’autre.

Test de la D-Vine , la machine Nespresso du vin

Une puce NFC qui fait la différence

Test de la D-Vine, la machine Nespresso du vin

Mais comment la machine sait que vous changez de type de vin ? Sur chaque capsule, on retrouve une puce NFC. Vous pouvez la flasher avec votre smartphone, et vous aurez tout l’historique du vin. (cépage, conseils, degrés d’alcool…)

Outre les informations que cela vous donne avant de choisir votre capsule, cela permet surtout à la machine de reconnaître quand elle doit effectuer un rinçage ou non.

Mais ce n’est pas le vrai point fort de la D-Vine. Le principal avantage de cette machine, c’est qu’avec les informations de la puce NFC, elle permet d’adapter le service du vin en fonction de ses spécificités.

Quand on va rentrer une capsule dans la machine, le vin va passer dans un serpentin de 2m. Cela permet au breuvage de s’aérer. Ce conduit, est entouré d’un bloc thermique, qui va refroidir ou chauffer le vin, en fonction des informations de la puce, pour qu’il soit servi à la température idéale.

Est-ce que cela fonctionne ?

Ces deux étapes (aération et mise à température) semblent anodines. Mais le vin est une boisson qui se révèle vraiment quand le service est optimum. Pour comparer les saveurs qui se dégageaient via la D-vine, j’ai donc fait un test à l’aveugle. D’un côté j’avais un verre venant d’une bouteille, de l’autre un verre du même vin, mais sortant de la machine. Il n’y a clairement pas photo. On est passé d’un bon vin à un nectar. Pour ceux qui en doutaient encore, le service du vin est vraiment primordial.

Mais bien servir un vin, c’est compliqué. Si avec une carafe à décanter on arrive à aérer facilement le vin, la mise en température est beaucoup plus complexe. C’est là pour nous, tout l’intérêt de la D-Vine.

Et le prix alors ?

Test de la D-Vine, la machine Nespresso du vin

Maintenant que je vous ai convaincu de l’intérêt de la D-Vine, vous voulez savoir combien çà coûte ? Franchement, on s’attendait à pire. Un produit innovant, élaboré en France, un concept unique en son genre, en général, cela est synonyme de prix astronomiques. Mais pas du tout, la D-Vine est disponible à partir de 499€.

Par contre, là où son utilisation devient vraiment coûteuse, c’est sur le prix des capsules. Pour s’en procurer une, le tarif oscille entre 2€ et 16€ en fonction des vins. Le tarif moyen se trouve lui entre 4€ et 8€. Cela fait tout de même cher le verre de vin, même pour un parisien.

Un produit qui peut encore s’améliorer

Quand on voit les tarifs des capsules, on se dit qu’on peut contourner çà en achetant des capsules vides et en les remplissant de notre propre vin. Mais à la manière de Nespresso, les équipes de D-vine veulent contrôler les consommables. Il n’est possible que d’acheter des capsules déjà remplies, au tarif fixé par D-Vine. J’espère qu’à l’avenir ils ouvriront un peu plus la machine car cela risque de leurs fermés des portes.

L’autre point à améliorer de la D-Vine, c’est au niveau design. Comme une tireuse à bière, la machine est destinée à prendre place dans une cuisine ou dans un salon. Mais comme vous pouvez le voir sur les photos, ce gros cube noir n’est pas vraiment esthétique. Il y a certainement un travail sur ce point là.

Qu’en retenir ?

Test de la D-Vine, la machine Nespresso du vin

Au final, est ce qu’il faut acheter la D-Vine ou non ? Le concept est terrible. Avoir un sommelier à la maison, c’est le rêve de tout amateur de vins. Le prix de la machine n’est pas excessif quand on regarde les tarifs des autres équipements de ce genre. Mais la question du coût des capsules est un vrai blocage pour moi. La D-Vine est encore un produit jeune, et je suis certain que s’ils arrivent à trouver une solution sur le coût des consommables, on aura tous notre sommelier à la maison.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Kevin Brun
Fais peter les commentaires !