Connaissez-vous les spiritueux québécois ?

Ces 5 dernières années, le Québec a vu son nombre de distilleries exploser. La région compte aujourd’hui près de 60 gins, 30 vodkas, 4 absinthes ainsi que plusieurs whiskies et rhums québécois. Mais lesquels parmi tous ces alcools sont-ils vraiment locaux ?

Des gins québécois pas si locaux que ça

On parle d’une soixantaine de gins québécois, mais en réalité il n’existe qu’un seul et unique gin qui soit 100% originaire de cette région. Il s’agit du gin Les herbes folles qui est distillé en Gaspésie à base de blé, d’orge et de genévrier locaux.

Connaissez-vous les spiritueux québécois ?

Les autres gins québécois ne sont pas des spiritueux aromatisés à proprement parler 100% locaux pour une raison très simple : seule une toute petite quantité du genévrier, nécessaire à la fabrication du gin, est cultivée au Québec. Pour pouvoir revendiquer des gins 100% québécois il faudrait donc en cultiver davantage sur place…

Connaissez-vous les spiritueux québécois ? #2

De plus la quasi totalité des distilleries québécoises de gins viennent chercher leur base alcoolique dans la grande raffinerie de Greenfield, située à 800 kilomètres de Montréal au Québec, réputée pour son alcool de très grande qualité. Certes ces produits sont donc bien québécois, mais on ne peut pas dire pour autant qu’ils soient vraiment locaux et encore moins totalement artisanaux.

La plupart des distillateurs qui utilisent l’alcool de Greenfield vous diront que cette base neutre est nécessaire pour produire du bon gin, mais que c’est dans le processus d’aromatisation avec du genièvre et d’autres herbes que réside toute la qualité et la saveur des différents gins.

Pour la plupart des distillateurs, produire son propre alcool de base représenterait un investissement beaucoup trop couteux et se fournir auprès d’une raffinerie permet donc de produire du gin à un prix abordable tout en gagnant aussi un temps précieux.

Et puis après tout, on n’en a jamais voulu aux grands peintres de ne pas fabriquer leurs toiles vierges eux-mêmes…

3 spiritueux aromatisés et d’origine québécoise à découvrir

Comme vous l’avez compris, le Québec est devenu une région réputée pour ses gins, mais ce ne sont pas les seuls alcools de qualité que l’on peut trouver au pays des caribous.

On ne vous fera pas la liste exhaustive de tous les alcools de qualité qu’on a découvert dans la région, mais on vous propose plutot de découvrir 3 alcools d’exception que vous ne connaissez sans doute pas encore.

L’Humble curaçao

Qui aurait pu imaginer qu’un curaçao, cet alcool originaire des Antilles néerlandaises, serait un jour produit localement au Québec ? Certainement pas nous en tous cas.

Connaissez-vous les spiritueux québécois ? #7

L’Humble Curaçao est produit dans la Distillerie du Quai, du coté de Bécancour à base d’écorces d’agrumes. En plus d’etre vraiment délicieux, ce curaçao saura bien évidemment rajouter de la couleur dans votre verre et vous transporter dans une ambiance de vacances sous les cocotiers.

La Vodka de Cassis Mona et filles

La Vodka de Cassis Mona et filles est produite sur l’île d’Orléans qui possède un climat favorable à la culture du cassis. Cette vodka est distillé par les sœurs Mona qui n’en sont pas à leur coup d’essai, puisqu’elles produisent également de la crème de cassis ainsi que du vin fortifié.

Connaissez-vous les spiritueux québécois ? #12

La fraicheur et le goût subtil du cassis de cette vodka artisanale en font un produit étonnant à la fois doux et puissant qui saura plaire à vos papilles.

La Vodka Cirka

Terminons par un produit très particulier, destiné aux amateurs de saveurs épicées. Si vous aimez les alcools de caractère, la vodka Cirka est faite pour vous, un produit issu de la distillerie Cirka laquelle est connue pour ses alcools bien épicés.

Les meilleurs piments forts provenant des quatre coins du monde (et donc pas uniquement du Québec une nouvelle fois) sont assemblés pour lui donner un gout unique, tant et si bien que le degré de piquant de ce spiritueux est coté à 4000 sur l’échelle de Scoville. De quoi enflammer votre bouche et revigorer votre intérieur !

Si vous la mélangez avec un autre alcool ou un jus de fruit (sacrilège) le piquant s’atténuera toutefois pour laisser place à des notes plus douces de paprika.

C’est en tous cas un réel délice, qu’on vous souhaite de déguster au moins une fois…

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Fais peter les commentaires !