Si vous voulez vraiment fêter la Saint Patrick, il faut porter du bleu

Si vous voulez vraiment fêter la Saint Patrick, il faut porter du bleu

En ce 17 mars, comment ne pas faire un article sur la Saint Patrick ? On aurait pu faire un article sur les cocktails à boire ce soir ou encore comment colorer votre bière en vert, mais on a préféré rétablir la vérité sur cette fête nationale irlandaise. Car comme Noël, le temps a modifié la signification et les codes de cette célébration. On fait le point.

Bon, pour bien comprendre la Saint Patrick, il faut commencer par le début. Comme son nom l’indique, le 17 mars est une fête catholique qui célèbre le Saint Patrick. Un saint écossais qui a gagné ses galons de « saint » en introduisant le christianisme en Irlande. Mais pourquoi on lui rend hommage le 17 mars de chaque année ? A vrai dire, c’est à cette date là qu’il a tenu un célèbre sermon, qui a notamment imposé le trèfle comme symbole du pays.

Cette fête religieuse n’a donc rien à voir avec la bière, ni le whisky et encore moins sur le fait de boire toute la nuit. Cette fête est devenue une beuverie  au XVIIIe siècle aux Etats-Unis. A l’époque, les villes du Nord-Est du pays étaient constituées d’importantes communautés de migrants irlandais. Ils se rejoignaient alors le 17 mars pour fêter dignement leur origine.

Mais contrairement à ce que l’on pense, ils n’étaient pas tous vêtue de vert, mais de bleu. Un bleu ciel pour être précis. On retrouve d’ailleurs cette couleur sur des anciens drapeaux irlandais et sur les écussons de l’armée citoyenne irlandaise.

Ce n’est qu’en 1798, que le vert est devenu la couleur officielle de l’Irlande et ainsi de la St Patrick. A l’époque, le pays s’est unifié pour s’émanciper du royaume de Grande-Bretagne. Ils ont donc abandonné les couleurs qu’on leurs a attribué pour arborer le vert du célèbre trèfle irlandais.

Vous l’avez compris, si vous voulez faire votre malin ce soir, il va falloir arborer du bleu ciel et raconter cette histoire.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Kevin Brun
Fais peter les commentaires !