En Auvergne, quand on vole une bière, on se fait couper le pouce !

En Auvergne, quand on vole une bière, on se fait couper le pouce !


En Auvergne, c’est vrai qu’on est un peu proche de nos sous. Mais on également proche de nos bouteilles. Le Bougnat aime bien la bibine, surtout quand le grand froid est là.

Enfin bref, si je fais un état des lieux de l’alcoolisme auvergnat, c’est que La Montagne, le canard local, a fait remonter une histoire complètement folle qui s’est déroulée en Avril dernier.

Dans un petit village de Haute Loire, des amis se rejoignent pour prendre l’apéro. Une soirée classique donc mais qui va tourner au drame. L’un des convives se lève pour prendre une bière dans le frigo…

« Monumentale erreur » comme dirait Schwarzy. Il a oublié de demander la permission au maître des lieux. Ce dernier, fou de rage, pris un couteau de cuisine et le planta dans la table. Résultat de cette sortie colérique, son invité se retrouve le pouce coupé !

Mais le pire dans cette histoire, c’est qu’elle ne s’arrête pas là. Le jeune homme, avec son pouce ensanglanté, prend peur et décide de fuir les lieux. Mais le Attila de l’apéro ne compte pas s’en tenir là. Il le poursuit, en pleine campagne, couteau à la main. Après une course poursuite, le forcené (c’est le cas de le dire), arrive à coincer le pauvre homme dans une ruelle et manque, de peu, de lui couper la gorge.

Au final, pas de dramatique issue à cette improbable soirée. Le jeune homme furieux était sacrément imbibé de breuvages, ce qui a permis à la victime de se sortir de cette situation.

On conclura cette histoire par une citation du procès du jeune homme qui déclare : « l’alcool me rend violent » Tu m’étonnes…

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Kevin Brun
Fais peter les commentaires !