Le vin naturel, une contre culture en plein essor

En matière de vin, il faut savoir faire passer le plaisir avant le prestige
Paul Claudel

Dès que l’on parle de vin naturel, il n’est pas toujours simple de faire entendre son discours et de ne pas s’attirer les foudres des défenseurs d’une vinification traditionnelle.
Et pourtant un contre-courant émerge pour mettre en avant ce mode et ces méthodes de vinification.

Comment le vin naturel entre dans nos moeurs ?

Par souci environnemental, par pur attrait écologique, par volonté de protéger sa santé et par curiosité, le vin naturel attire autant qu’il effraie… Et pourtant il y a autant de façons de les apprécier que de manière de les faire.

Un vin naturel, rappelons le, est un vin sans entrants ajoutés lors de sa vinification. Par comparaison, sachez qu’un vin conventionnel peut contenir jusqu’à 200 intrants différents et autorisés.
Réinventer le vin dans le respect du vivant pour une viticulture rebelle, c’est l’état d’esprit qui anime à la fois les producteurs de vin naturel que les aficionados.

Tenter de nouvelles expériences gustatives n’est pas pour déplaire. La nouveauté, le plaisir, le goût pour une esthétique originale et un marketing innovant sont autant de raisons qui poussent les consommateurs coutumiers à tester le naturel.

vin-naturel-vins-etonnants

D’ailleurs, cette tendance ne touche pas que le monde du vin. Nous assistons à la mode de la “raw food”  c’est à dire des produits bruts, crus ou presque crus.
Son succès n’est pas sans rappeler l’état d’esprit du vin naturel, une contre-culture pour lutter contre l’industrialisation de notre façon de manger et le refus de la consommation de masse.

Nous pourrons conclure par une citation de Léonard de Vinci :

Chez nous, les hommes devraient naître plus heureux et plus joyeux qu’ailleurs, car je crois que le bonheur vient aux hommes qui naissent là où l’on trouve le bon vin.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Fais peter les commentaires !