Boire c’est culturel : la bière belge rentre à l’UNESCO

L’UNESCO (Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture) a annoncé le 30 novembre 2016 de nouvelles inscriptions sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Forcément, A la tienne a particulièrement remarqué qu’entre divers fêtes, jeux et danses se trouvait également la culture de la bière en Belgique !

Il s’agit donc bien d’un patrimoine qui se transmet, autour de sa fabrication, certes, mais également de son appréciation.

L’UNESCO annonce l’inscription de la culture de la bière en Belgique.

1500 bières produites en Belgique

Qui n’a jamais bu une bière belge ? Kwak, Orval, Chimay, Corsendonk, Westmalle, Kasteel, Lindemans, Mort Subite…

Bières Duvel, Orval et Kwak.

Vous trouvez toutes les couleurs, tous les degrés (ou presque) et différentes méthodes de fermentation. Vous voyagez ainsi gaiement entre les Pils, les Trappistes, les Lambic ou encore la Bière Rouge (lancée par la brasserie Rodenbach il y a plus d’un siècle).

Et je passe sur les « Double », « Triple », « Quadruple ». Très vite on ne sait plus où donner de la tête ! La Belgique présente la plus grande diversité de bières au monde.

Petit échantillon de la diversité des bières en Belgique.

A côté des grandes brasseries, les bières artisanales sont également devenues populaires et ce depuis les années 80.

Outre la multitude, c’est donc également un savoir-faire qui est reconnu avec cette inscription sur la liste de l’UNESCO.

Autant vous dire que la décision était attendue par les brasseurs du plat pays depuis le dépôt du dossier, il y a plus d’un an, la bière étant un pan important de l’économie belge.

La célébration de la cuisine à la bière belge

L’Unesco souligne ainsi que :

La bière est utilisée en cuisine, et notamment pour la fabrication de produits tels que les fromages lavés à la bière et, comme dans le cas du vin, peut être associée à certains aliments pour donner de nouvelles saveurs.

On connait sûrement le fromage lavé à la Chimay rouge ou bleue (produit au sein de l’abbaye trappiste) mais les affineurs comme Jacquy Cange s’amusent beaucoup et on trouve par exemple son Jac’Kriek, une pâte molle croûte lavée au lait cru de brebis affiné à la Kriek.

Jac’Kriek, un fromage au lait cru de brebis affiné à la Kriek.

Les accords bière & fromage sont bien souvent heureux et Chimay vous propose ainsi une dégustation idéale en 4 temps !

Comment déguster bière et fromage Chimay !

Quant aux plats, je m’arrêterai au grand classique de la carbonnade… flamande bien sûr.

La consommation de la bière fait aussi partie du patrimoine !

La Belgique produit, certes, mais consomme aussi beaucoup de bière. Elle s’inscrit dans l’identité de l’ensemble du pays, s’intégrant dans la vie quotidienne et les fêtes.

Chaque province compte des brasseries et des associations de biérologues (ou zythologues) qui discutent de la bière et de sa dégustation.

Musée Schaerbeekois de la Bière, un des nombreuses musées belges.

Vous trouvez également des musées consacrés à la petite mousse et on ne compte plus les restaurants et les bars où les bières à la bouteille en côtoient de nombreuses au fût, contribuant ainsi à perpétuer la diversité dans la dégustation.

Et dans un pays parfois divisé, Flamands et Wallons sont au moins d’accord sur un point, rien ne vaut le partage d’une bonne bière 😀

A la tienne !

Point non négligeable, l’UNESCO précise que la consommation de la bière s’inscrit dans une démarche de durabilité :

Les emballages recyclables étant encouragés comme les nouvelles technologies permettant de réduire la consommation d’eau au cours de la fabrication.

La transmission du patrimoine de la bière belge

Le patrimoine culturel immatériel englobe les traditions héritées de nos ancêtres et toujours pratiquées grâce à la transmission de génération en génération, dans le cadre familial ou amical.

L’UNESCO souligne également les mesures mises en place pour faire vivre l’ensemble du patrimoine :

Les connaissances et les savoir-faire sont transmis par des maîtres-brasseurs qui dirigent des cours dans des brasseries, des cours spécialisés destinés aux étudiants qui se forment à ce métier et aux métiers de l’hôtellerie en général, des programmes publics de formation pour les entrepreneurs et des petites brasseries d’essai pour les brasseurs-amateurs.

Le savoir-faire belge par Rodenbach : schéma de la fermentation mixte.

Une Belgique fière de son patrimoine brassicole

C’est vrai qu’il y a de quoi se faire un peu mousser !

Et la Grand Place de Bruxelles (Elle-même classée au patrimoine mondial de l’UNESCO 😉 ) n’a d’ailleurs pas tardé pour déployer une banderole arborant sa fierté pour sa culture de la bière.

Célébration de la culture de la bière en Belgique sur la Grand-Place à Bruxelles.

Trois des ministres concernés, Isabelle Weykmans (Communauté germanophone), Sven Gatz (Communauté flamande), Alda Greoli (Fédération Wallonie-Bruxelles) ainsi que Jean-Louis Van De Perre, président la fédération « Brasseurs Belges » ont ainsi trinqué sur la Grand-Place. Et ce dernier de déclarer dans un communiqué :

Les bières belges unissent Wallons, Bruxellois et Flamands dans la belgitude.

Charles Michel, 1er ministre belge y est également allé de son tweet !

Pour finir, le même jour a été aussi inscrite sur la liste la Fête des vignerons de Vevey (Suisse).

Quand on vous parle de convivialité, de partage et de transmission. A la tienne !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Fais peter les commentaires !