Quel avenir pour les vins naturels ? Pourquoi cette tendance a le vent en poupe ?

Le Salon des vins naturels et actuels s’est tenu à Bordeaux le week-end du 11 et 12 février 2017 sous le nom « Sous les pavés, la vigne.. »

C’est un festival consacré aux vins actuels et naturels et aux vignerons qui ont fait le choix de choisir une filière viticole différente, en marge de la filière traditionnelle.

Ce salon, le premier du nom, traduit une tendance, celle de l’existence d’un réseau parallèle de vinification, qui petit à petit pointe le bout de son nez et.promeut les vins naturels.

vins-naturels-vins-etonnants

Pourquoi les vins naturels ont le vent en poupe ?

Des viticulteurs de vins naturels et actuels, il y en a de plus… 300 nouveaux domaines ont vu le jour sur les 6 premiers mois de 2016 et les ventes de vins bio ont augmenté de 10% en grandes surfaces sur la même période en 2015.

L’avenir des vins naturels commence à se dessiner et ses contours ne sont pas sombres, bien au contraire.

La prise de conscience des viticulteurs et surtout des consommateurs pour une vinification naturelle est réelle. Le respect du terroir, le respect des cycles naturels,  le no pesticides… toutes ces notions liées à la protection de l’environnement et des terres entrent dans les moeurs et engendrent des comportements alternatifs aux méthodes de vinification traditionnelles.

Les vins naturels sont d’abord et avant tout des vins bio. C’est la base. Chaque vigneron qui produit du vin naturel adhère à la charte du vin bio. C’est une logique des méthodes de culture de la terre jusque dans le design des étiquettes de bouteilles

Concernant les sulfites, leurs absences ne sont pas obligatoires même si elle est recommandée. Le soufre, les sulfites se produisent lors de la fermentation et l’AVN, l’association des vins naturels, autorise de faibles doses.

Donc l’avenir du vin naturel est au beau fixe : authentique, spécifique, varié, le vin naturel est un pur produit écolo.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Fais peter les commentaires !